A quand une éclaircie dans ce triste contexte ?

Nous attendions avec espoir les annonces du 1er ministre concernant les nouvelles mesures sanitaires liées à la covid19 et malheureusement elles ne vont pas dans le bon sens pour nous.
Notre impatience était grande pour la reprise annoncée début janvier mais les conditions de reprises n’ont pas évoluées depuis le mois de décembre et rien ne semble indiquer à court terme le moindre assouplissement. Le protocole sanitaire de décembre est donc toujours en vigueur avec son cortège de mesures toutes plus contraignantes les unes que les autres. 
Nous avons toujours interdiction de pratiquer notre sport avec contact. Cela réduit considérablement les possibilités d’entraînement de nos élèves qui seraient donc limités à pratiquer de l’activité physique et quelques exercices seuls. Cela ne correspond pas à notre vocation première qu’est l’enseignement du judo. La distanciation physique est toujours de rigueur et cela implique un nombre limité de pratiquants dans un même cours faute de place. Il n’est pas concevable pour nous d’accueillir seulement un petite partie de nos élèves au détriment des autres car nous ne pouvons pas multiplier les créneaux de cours. De plus, nous sommes maintenant confronté à l’arrivée d’un virus variant encore plus contagieux et visant plus fortement les enfants.
Dans ces conditions, le comité directeur maintient sa décision de ne pas reprendre pour le moment. 
Notre déception est grande de ne pouvoir vous proposer cette reprise tant attendue. Nous avons souhaité vous manifester tout l’intérêt que nous vous portons en vous offrant le remboursement d’un trimestre complet mais nous sommes bien conscient que cela ne remplacera pas tous ces moments de convivialité que nous vivons au club.  Nous continuons de suivre attentivement la situation sanitaire et communiquons en permanence avec nos responsables fédéraux et élus locaux afin de vous informer régulièrement.
En espérant que l’amélioration tant attendue arrive au plus vite afin que nous puissions tous de nouveau fouler le tatami. Bien cordialement
Pour le comité directeur 
Philippe Sol – président du judo club de Courtry